COUVRAT Véronique

Sophrologue Thérapeute-Coach Santé et Bien être

Les bienfaits de la sophrologie 

Les enfants et les adolescents

Accompagner les enfants et les adolescents dans une période compliquée de changements ou de difficultés est parfois conflictuel.

Derrière leur comportement se cache une souffrance, des « maux » qu’il ne parvient pas à mettre en « mots »

Et ces comportements peuvent avoir des raisons diverses : 

Séparation des parents, relations frères et sœurs, arrivé d’un bébé…

Déménagement, changement d’école, violence scolaire, harcèlement,

Transformation au moment de la puberté, rupture amoureuse…

Soucis de communication, timidité

Deuil, choc émotionnel

Il est important de prêter attention à tout signe changement, pas forcément visible.

Stress, peurs, phobies, anxiété

Troubles du sommeil ou de l’appétit

Douleurs physiques, agitation, agressivité, violence

Difficultés scolaires, problèmes d’attention, de concentration, de mémorisation

Difficultés relationnelles, comportementales

Hypersensibilité, instabilité émotionnelle, colère, timidité

Repli sur soi, mauvaise estime de soi, manque de confiance en soi

Les adultes

La pratique de la Sophrologie à l’âge adulte permet de mieux se connaître et de se forger un état d’esprit serein.
Accepter de lâcher prise pour gérer au mieux les émotions dans n’importe quelle circonstance : à vivre mieux avec elles-mêmes et avec les autres.
Améliorer sa confiance en soi et ses relations avec les autres
Retrouver ses facultés de concentration, de mémoire et d’apprentissage
Surmonter les étapes, les douleurs, les changements de situation.
Prendre soin de son corps, être à l’écoute et retrouver sa sensibilité à travers ses 5 sens.
Renouer avec le positif pour vivre en harmonie, se concentrer sur ses capacités et dénouer les blocages.
Retrouver le sommeil, surmonter ses peurs et ses angoisses.
Sur le plan professionnel, la sophrologie permet de mieux vivre les situations de stress, comme la surcharge de travail, la perte de sens, la peur des changements.

Les seniors

La sophrologie permet de se détendre, ce qui entraîne de multiples améliorations aussi bien physiques que psychologiques qui sont particulièrement appréciées par les plus âgés.

Il est évident que le fait de vieillir a un impact sur la santé mais aussi sur la mentalité de chacun. La mobilité se réduit, les perceptions s’amoindrissent en même temps que les sens (l’ouïe ou la vue surtout), des douleurs apparaissent, ainsi que des troubles de la mémoire, du sommeil… De même, la motivation de certains peut se trouver affectée : le lien social est moins important, ou bien les sorties se font plus rares, par exemple.

La sophrologie va donc aider à pallier tous ces troubles, notamment par son effet de relaxation et de découverte, d’apprentissage de soi. On accepte le fait de grandir, de prendre de l’âge et l’on est donc plus à même d’affronter efficacement le futur, et les désagréments qui vont forcément de pair avec lui.

Ainsi, on peut avoir recours à la sophrologie pour : les troubles du sommeil (insomnies, réveils brutaux, sommeil non réparateur), le stress, l’anxiété, les pertes d’appétit, les dépressions légères, les troubles de la mémoire et/ou de la concentration, la peur de la solitude, de l’ennui…

Mais la sophrologie permet également de réduire, soulager ou même faire disparaître certains troubles plus physiques. En effet, la connaissance de son corps permet de corriger sa posture, de rectifier toutes les mauvaises habitudes prises, et donc de soulager les muscles, les os et les organes. Par conséquent, on note l’efficacité de la sophrologie dans le traitement des problèmes digestifs, des troubles de l’équilibre et de la motricité, de certaines douleurs chroniques (dos, articulations, etc.).

Pour finir, la sophrologie peut être pratiquée une fois les symptômes de l’âge apparus, ou bien en prévention, pour pouvoir aborder cette étape majeure de la vie en toute sérénité. Par cette technique, chacun reste acteur de sa vie, s’adapte à ses nouvelles capacités pour continuer à vivre pleinement, sans se laisser perturber par les changements qui vont nécessairement survenir.